† Une vie, un destin guider par un assassin, voici l'histoire d'Akaly † [fini normalement]

Aller en bas

† Une vie, un destin guider par un assassin, voici l'histoire d'Akaly † [fini normalement]

Message par Akaly le Ven 4 Juil - 19:52

Akaly
nom inconnu /Le caméléon maudit



Age: 20 ans
Sexe: Femme
Race:Humaine
Camp:Neutre
Métier/Rang : Assassin vagabonde
Pouvoir (un seul par personne):- résistance aux maladies : Akaly est immuniser contre la plus grande partit des maladie. (c'est pas vraiment un pouvoir, juste une immunisation)
Le pouvoir du camouflage :
Description : Un caméléon, qu’est-ce qu’un caméléon ? Quelque chose qui ne sert strictement à rien. Bizarre, inoffensif et même pas un peu mignon... Et bien Akaly a malheureusement reçu le même don que cet animal ; elle peut se fondre dans le décore, prenant la couleur de ce qui l’entour, devenant ainsi presque invisible. .

- Inconvénients :
• L’utilisateur ne doit pas courir ou se déplacer rapidement, aux moindres mouvements assez brusques il est repéré. Car en effet, Akaly ne devient pas vraiment invisible, elle prend juste les couleurs exactes du décor, et jusqu’à preuve du contraire un décor ne bouge pas...
• Ce pouvoir et totalement aléatoire, parfois seule une certaine partie de son corps devient ''invisible'' lorsque Akaly se déconcentre trop.

+ Avantages :
• Personne ne vous voit, n’est-ce pas magnifique ? ~
• Akaly contrôle assez bien se don qu'elle utilise souvent pour des missions d'espionnage, même si il lui arrive parfois de foirer...
Physique:  Akaly est une jolie jeune fille grande et élancée. Elle a de beaux yeux verts avec quelques touches de marron. Ses cils sont infiniment longs. Sa longue chevelure blonde tombe en cascade sur ses épaules.  Elle n'aime pas vraiment son apparence ce qui est certainement la raison pour laquelle  elle  porte toujours ce bout de tissu sur son visage et sa capuche lui tombant sur les yeux. Elle veux aussi cacher les cicatrices qu'on lui a infliger dans son enfance. En fait, c'est surtout sa chevelure qui se vois le plus sur son visage. Sa peau est légèrement bronzer mais c'est vraiment très léger . Elle porte une tunique fine et légère de couleur bleu clair et des bottes taupe beige. Deux katanas sont placer dans son dos et deux dague cacher dans ses bottes forment sont armement. Elle ne possède pas d'arc mais sais s'en servir .

Caractère: Akaly est difficile à comprendre. Plutôt discrète. elle est très sévère envers soi-même et envers les autres, elle n'est jamais hypocrite. Dans chaque situation "délicate" elle arrangera ça avec ces poings et non la parole. À chaque provocation, elle répondra par la violence du moins quand elle sait qu'elle en n'est pas obliger. Elle a beaucoup de volonté et de même pour l'ambition qui n'est pas toujours une qualité. La jeune assassine est beaucoup énervante et facile à énerver. Les seules choses qui la calme ce sont des petits bruits d'oiseaux, de feuille se baladent dans les air. Souvent, elle préfère  rester seule, donc est plutôt solitaire, assez têtue et débrouillarde, elle n'acceptera jamais de l'aide, Ces plus grands défauts sont, son ambition, sa facilité à s'énerver, son humeur et qu'elle est beaucoup tête en l'air. Difficile à comprendre comme je vous le disiez. Par contre, elle peut très bien avoir de la compassion et de l'amitié pour certaine personne, mais il faut la gagner...

Histoire: L'histoire de Akaly est à la fois pleine d'ironie, de malchance et de situations absolument abracadabrantesques. Son foyer se résumait à une chaumière et un tuteur violent qui l'avait recueilli lorsqu'elle était enfant. Alors qu'elle marchait dans les bois, seule et en larmes. Il était venu, s'était montré gentil avec elle, mais cela n'avait pas duré. Ils vivaient dans un certain isolement.
Akaly n'avait pas d'amis, elle faisait peur aux autres enfants, avec son visage émacié par les mauvais traitements de son père adoptif. Quand elle se rendait dans un village pour effectuer une livraison, elle entendait les adultes parler de son malheur, mais hélas, aucun ne ferait rien pour elle car, ils avaient besoin de son père et que l'arrêt des relations signifierait que de nombreux produits ne seraient plus trouvables dans le coin, alors les gens fermaient les yeux, la laissant dans un sentiment de solitude que rien ne pouvait briser. 
Un jour, alors qu’elle avait 13 ans, son tuteur l’emmena dans une  ville de Boreas  . C’était une expérience nouvelle et perturbante mais vraiment passionnante. Toutes ces nouvelles visions, odeurs et sensations, on voyait de grands deux mâts s’en aller et d’autres arriver. Les grands remparts de la ville offraient une vision autrement plus sécuritaire que la forêt, et pis tout ce monde, un nombre qui semblait inimaginable de personnes allaient et venaient dans une sorte de joyeux chaos. Dans le quartier marchand, on pouvait trouver des épices, des vêtements, des bijoux, des objets pour la vie de tous les jours et des étalages d’armes. Pour la première fois de sa vie également, elle voyait de prêt une lame conçue pour la guerre : c’était une simple épée courte en acier, mais le fil de la lame brillait au soleil, captant son regard comme une flamme. C’était un spectacle magnifique. Aussi, elle décida que lorsqu’elle aurait l’âge, elle partirait, irait ici se payerait une belle lame et embarquerait dans le premier bateau en partance pour l’inconnu. sans bien sur se douter de se qui se passer réellement ici...

Lorsque Akaly eu 16 ans, son père d’adoption lui administra une raclée simplement mémorable, usant de ses poings et d’une bouteille vide, il réussit à entailler la joue de Akaly juste sous l’œil gauche en éclatant sa bouteille sur sa tête, l’odeur et le contact du sang sur son visage réveillaient en elle une sorte de bête, enfouie au plus profond de Akaly. Elle saisit un morceau de verre, assez grand et frappa son père au visage, du moins elle essaya, son père para le coup avec une facilité déconcertante et dit :


Je voudrais savoir si tu m’aime. 

-Depuis que je suis en âge de comprendre que tu ne seras jamais là pour moi, j’ai cessé progressivement de t'aimer. Mais à la place, chaque année grandit mon envie de te passer au fil d’une lame. 

-Bien. On dirait qu’il est temps pour toi de devenir une adulte, j’attendais depuis longtemps le moment où tu te déciderai à devenir violente. Je commençais à penser que je t’avais brisée. Je suis vraiment heureux de voir que j’ai déclenché en toi le besoin de tuer. Mais dis moi, c’est de la colère ou de la haine que tu as envers moi ? 

Akaly n’avait pas de colère envers son tuteur, elle lui vouait plus une sorte de haine, froide et implacable. Dans un souffle, elle murmura : 
-Je te hais. 

-Parfait ! De la haine, exactement ce qu’il te fallait. Rien de tel que ça pour former quelqu’un à tuer. Alors je t’explique rapidement, je suis un assassin. Mon père en était un et d’après ce que j’ai compris, mon grand-père aussi. Je commence hélas à me faire vieux d’ici quelques années, je ne serais plus là. Mourir ne me dérange pas, mais je ne veux pas que ce que j’ai appris disparaisse avec moi, alors je vais t’apprendre : je vais t’apprendre à tuer. Libre à toi de ne pas suivre cette voie quand je serais mort. 

-Je refuse, je ne serais pas ton jouet. 

-Ah, je m’y attendais ! Tu irais où ma grande ? Tu ne connais personne, tu es seule et sans argent. Non, tu peux me fuir et faire la manche, voir même vendre ton corps pour survivre mais c’est vraiment ce que tu veux ? Si tu viens avec moi et que tu pourras faire ce que tu souhaites une fois mon enseignement terminé. Comme me tuer par exemple. 

Akaly était à mi-chemin de la porte quand il dit ça. Elle se trouvait à un carrefour de sa vie, passer cette porte signifierait qu’elle serait libre. Rester la laisserait à la merci de son père, mais au final elle deviendrait libre et elle aurait la capacité de tuer celui qui l’avait fait souffrir durant tout ce temps. Finalement, Akaly se rassit et dit : 

-Oui, je serai ton apprentie. 

-Bien, va faire tes affaires, je dois faire disparaître ton passé, ce sera ta première leçon. Un assassin n’a pas de vie avant que son apprentissage ne se termine. Cette maison n’existe plus, ta vie se résume maintenant juste à nous deux. 

Akaly regarda le tueur qui était passé de père adoptif à maître répandre des flammèches dans la pièce à l’aide d’une grosse bûche. Le duo regarda le feu prendre de l'importance, depuis le bout du jardin. Lorsque les flammes commencèrent à lécher le toit, ils tournèrent le dos et partirent. Ils firent tout juste une centaine de mètres quand ils tombèrent sur une jeune humaine, accourant en direction de la colonne de fumée au-dessus de la maison. Elle vint à leur rencontre et dit d’une voix paniquée : 

-Bon sang, c’est votre maison qui brûle ? 

Son nouveau maître attrapa la jeune fille, la plaqua contre un arbre et tendit un couteau à Aka :

-Tue cette femme. 

Akaly s’empara de la lame. Étrangement, la jeune fille n’éprouvait pas de compassion particulière envers cette pauvre femme. Elle raffermit sa prise sur le manche de l’arme : 

-Vise la gorge, c’est le plus efficace dans son cas. 

La lame tremblait à quelques centimètres de la peau lisse de sa victime. Akaly hésita encore une seconde et baissa la lame. Cette pauvre femme ne lui avait rien fait, elle n’était pas une menace et incapable de se défendre: 

-Non, je ne peux pas. 

A sa grande surprise, son maître éclatât d’un grand rire et dit : 

-Ah, bien ma petite, seconde règle, on ne tue jamais en dehors des contrats et de préférence uniquement la cible. Tu sais, cela évite les enquêtes et assez ironiquement, les autorités sont plutôt coulantes avec les assassins qui ne font pas de dommage collatéraux. Allez cadeau, garde la dague 

Son maître posa une main sur le front de l’humaine, ses yeux se révulsèrent et la jeune fille s'écroula, sans vie. 

-Comment tu as fait et pourquoi tu l’as tué, je croyais qu’on ne tuait que les cibles. 

-C’est un secret, je te l’apprendrais. Pour ta seconde question, il y a des dérogations quand une personne devient une menace ou un poids mort. Viens, il faut partir .

La jeune apprentie assassine était appliqué  apprenait vite. Elle développa un pouvoir étrange qui lui donna le surnom de « caméléon maudit ». Elle pouvais se fondre dans le paysage en prenant la couleur des paysage. Un jour, son maître la frappa violemment car elle « abuser » de se don. Elle en eu assez et sortit sa dague pour lui lancer un défit.

-J'en ai marre de toi ! Battons nous et que le meilleur survive !!

Son maître ria et sortit la sienne. C'est lui qui attaqua en premier et elle para le coup. Le combat dura un bon moment. Akaly se concentra et devient couleur herbe en touchant le sol. Quand son maître se tourna, elle lui planta la dague dans le cœur.

-J’aurais aimé te faire souffrir comme tu m'as fait souffrir. Mais je dois être mon cruelle que toi. Meurt en paix, père.

Elle le laissa choir au sol et partit. Elle devient vagabonde, voyageant de terres en terres, de villes en villes, accepta quelques contrats d'assassinats de si, de là, ratant rarement les missions confiées. Certaines couronnées de succès d'autres totalement ratées. D'ailleurs, elle manqua de partir en prison une fois. C'est son don qui la sauver. En se fondant dans un mur d'une maison. Enfin, par la couleurs, mais je pense que vous l'avez compris. Voilà, vous connaissait le début de la vie d'assassin de cette jeune femme. Maintenant, libre à vous de vouloir essayer de gagner son amitié. Difficile c'est vrai. Mais fidèle quand elle est bien ancré en elle.


Derrière l'Ecran


Age: 18 ans

Experience: Je suis sur beaucoup de forum rpg depuis maintenant 2-3 ans. Mais il m'arrive de ne pas avoir d'inspiration pendant un moment

Impression sur le forum: Il à l'air bien guider, je ne suis pas passer ici assez longtemps pour dire mais je donnerais la note de 9.
les petits MDP qui sont cachés dans le règlement :3: † [Validé par Lyssana] †


Dernière édition par Akaly le Sam 5 Juil - 22:39, édité 2 fois
avatar
Akaly

Messages : 3
Date d'inscription : 02/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: † Une vie, un destin guider par un assassin, voici l'histoire d'Akaly † [fini normalement]

Message par Lyssana le Sam 5 Juil - 20:10

Bienvenue dans le forum, je vais m'occuper de ta fiche en première avant la seconde validation.

Tu nous as fait une belle fiche Smile Pour les pouvoirs, ils sont très bien expliqués que ce soit inconvénient comme avantage, comme l'utilisation. Je n'ai aucun problème à ce que tu les utilises Smile
Niveau caractère ton personnage est très complexe, ça va être intéressant de RP avec toi. Et pour notre histoire, elle n'a pas eu de chance la pauvre petite, mais bon c'est la vie. Je pense que tu as dû relâcher ton attention sur les fautes à la fin
Akaly a écrit:apprentie assassine était apprenait vite
 ou encore
Akaly a écrit:-J’aurais aimé te faire souffrir comme tu me là fait. Mais je doit être mon cruelle que toi. Meut en paix, père.

Bref rien d'alarmant juste des fautes d'inattention ^^, pour moi, c'est un oui bien mérité.
avatar
Lyssana

Messages : 16
Date d'inscription : 01/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: † Une vie, un destin guider par un assassin, voici l'histoire d'Akaly † [fini normalement]

Message par Akaly le Sam 5 Juil - 22:41

Merci beaucoup ! Very Happy

Oui très complexe je vais me demander comment je vais jouer ça car c'est le contraire de moi mais bon on verra bien ^^ ahah Very Happy
avatar
Akaly

Messages : 3
Date d'inscription : 02/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: † Une vie, un destin guider par un assassin, voici l'histoire d'Akaly † [fini normalement]

Message par Elthir le Dim 6 Juil - 19:58

oui également
avatar
Elthir

Messages : 12
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur http://eragonrpg.forum-canada.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: † Une vie, un destin guider par un assassin, voici l'histoire d'Akaly † [fini normalement]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum